Réfections trop coûteuses : Le pont de l’île aux Tourtes deviendra payant

0
246

Réfections trop coûteuses : Le pont de l’île aux Tourtes deviendra payant

Parce que la réfection du pont de l’île aux Tourtes nécessite des investissements gargantuesques, on parle d’au moins 800 M $, il faudra, pendant au moins les deux prochaines années du moins établir un péage pour franchir les deux rives.

C’est ce qu’a annoncé le ministère des Transport du Québec, par la voix de la sous-ministre Karine Océros, le 30 mars dernier, lors d’une conférence de presse qui a eu lieu Senneville. « Nous n’avons guère le choix. Les coûts pour effectuer les réparations au pont sont par trop élevées et seule cette source de financement pourra permettre de financer le tout », a mentionné Karine Océros.

Si les mauvaises nouvelles ne s’arrêtaient qu’a cette seule intervention de la ministre. Il appert également que pendant la durée des travaux, qui débuteront en septembre 2018, deux voies du pont seront fermées dans les deux directions le jour et la nuit, le pont sera fermé complètement. Une navette fluviale sera disponible jusqu’à la mi-décembre. Pour le reste de l’hiver, la glace étant assez solide et épaisse, les usagers pourront traverser à pied », a précisé la sous-ministre.

L’annonce de cette nouvelle a surpris les deux députées de Vaudreuil-Soulanges au plus haut point, qui ont été étonnées de l’ampleur du problème. Elles se sont refusées à tout commentaire pour le moment.

Une fois le péage instauré, sur le même principe que le pont de la 25, le tarif imposé gravitera autour de 3 $ et sera effectif à partir du 1er avril 2021.

Publicité
PARTAGER
Article précédentUn premier café marijuana au Québec
Rédacteur web